09/09/2007

la fille du soir

( Coupe la ficelle qui me retiens
ce n'est que du coton et du lin .)
je suis celle qu'ils serrent parfois
quand autour d'eux rien ne se voit,
Des baisers juste un peu osés
puis une main sur moi posée
Je n'ai pas de nom pour eux
demandais la fille aux cheveux bleus
(Coupe la ficelle qui me retiens
ce n'est que du coton et du lin .)
Je provoque de mon regards
lui ou celui-là pour ce soir
je ris toujours un peu trop fort
les joues fardées de poudre d'or
En murmures je dis mes dessous
que je raconte tellement doux
(Coupe la ficelle qui me retiens
ce n'est que du coton et du lin .)
Je suis celle qui défait son corsage
à l'allure d'une fille moins sage
Je feinds doucement de long soupirs
dans ce monde qui ne veux pas dormir
Je suis celle qui sert les genoux
quand ils me laissent seule et c'est tout
(coupe la ficelle qui me retiens
ce n'est que du coton et du lin . )

22:10 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

arggh ! celui là est mon préfèré, (non je ne néglige pas les autres) j'adore vraiment.

Écrit par : diana | 12/09/2007

Les commentaires sont fermés.