15/11/2007

3éme étage

La voisine s'approche est dit qu'elle l'a vue assise sur le bord de la fenêtre et qu'elle ne comprend pas .

J'étais assise sur le bord de la fenêtre et je pensais à toi . J'avais plein de questions dans la tête et tu n'y répondais pas .

Un homme qui n'est pas d'ici est venu raconter qu'elle n'était plus la même depuis qu'il l'avait quittée .

J'avais le goût de tes charmes et besoin de te voir pour ne pas lacher . J'avais le poids de mes larmes quand ton silence me répondais .

La fille qui l'a connaissait à dit que c'était dommage que ce garçon n'avait fait  d'elle, qu'une fille de passage .

Je voulais garder tes mots doux , j'en avais tant à te donner . Le temps n'éfface rien du tout , c'est un mensonge pour consoler .

Quelqu'un à demandait  quel était ce bruit dans la cour . Il parait que sur les pavés , reste les preuves de son amour .

17:50 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

C'est très beau ! J'aime vraiment l'idée d'opposer la vision de plusieurs personnage, c'est original, et ça donne un bel effet...

Écrit par : Solène | 15/11/2007

Bonsoir petite fanny . Laura m'a dit pour le blog ne lui en veut pas . C'est trés beau tout ce que tu écris même si il y en a beaucoup , pas encore tout découvert !
Je suppose quelque fois que tu parles de quelques personnes familières .Je ne savais pas mais j'aurais pu comprendre . Si tu veux me parler tu sais quoi faire . Biz'ou

Écrit par : ced | 15/11/2007

Coucou , je ne savais pas que tu lisais la poésie toi ... J'écris sur moi , sur tout . Si tu me connais a toi de connaître la limite de la vérité . Biz a toi et cécile .

Écrit par : Fanny | 15/11/2007

Coucou Solène . Merci !

Écrit par : Fanny | 15/11/2007

Les poemes sur ton amie sont...justes...simples...sincères...

doo

Écrit par : Jean-Sy | 17/11/2007

C'est pour toi celui là ...

Écrit par : Fanny | 20/11/2007

Les commentaires sont fermés.