29/03/2008

La malle d'amour

Un 26 mars.


Tu me chercheras pendant un peu de temps ...

Je te l'aurais dis cent fois mon tour du monde ,

Mais tu ne m'écoutes qu'en faisant semblant .

Je te disais donc que je partais ...

 

Je n'ai rien qui ne me retienne plus d'un jour ...

Tu ne manqueras de rien sans attendre mon retour

Je te fais la place que tu voulais pour des autres

Chez moi toute ma vie tient en si peu de choses...

 

J'emporte avec moi dans la valise marron ,

des images de toi pour ne pas toucher le fond

Mon parfum et mes bijoux restent sur ton étagère

Cadeau poison de celle qui part la première

 

Mais je ne te laisse pas mon ours en chiffon

Il dormira avec moi à la place de droite .

Le reste rien que des livres et du coton 

Le coeur est le plus lourd dans la valise marron .

21:16 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

C'est quand celle qu'on aime part que l'on goûte a la solitude, et a la douleur ... Je ne connais pas ta vie, je ne connais que tes poèmes, mais je me sens concerné ... Et quand l'autre part, ça fait mal ... Voila, premier commentaire que j'écris, je pense pas que j'en écrirai d'autre, mais bon ... Beau poème, comme tous les autres, continue a écrire =)

Écrit par : Symon | 01/04/2008

Voilà...Ca c'est ce que je ferai quand j'aurai trop besoin de rendre visite à mes souvenirs... (désolée de te laisser Petit Elfe, c'est un voyage où je ne pourrai pas t'emmener... Je te promets de revenir, avec des étoiles dans les yeux pour raviver l'éclat des tiens...Pense pas à la solitude, ni à la douleur...Je suis là...Je serai toujours là même si je suis loin...)

Écrit par : Solène | 07/04/2008

Les commentaires sont fermés.