22/04/2008

Entre parenthèse

enfant tu n'es plus...


Mon âme soeur à beau le jurer sur la croix
On a tué le mal dans son berceau de bois
J'accumule les erreurs de ces rois à la con
qui trône sur les corps de combien de leurs pions ?
Demain sera mieux , enfin , tu peux les croires
car la paix à un prix qui se chiffre en dollars
Tu peux fermer les yeux et dire que tout va bien
en foulant de tes pieds tous ceux qui crèvent de faim.
Hier, c'est certain, on à évité le pire ,
des images d'un peuple qui s'obstine à maigrir
et l'enfer du trottoir de ces gosses d'ailleurs
devenues des dossiers qui attendent leurs heures .
Enfin , qu'on se rassure comme le disent les discours :
Je ne crève que d'usure au fil de mes vieux jours .

19:51 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.