01/05/2008

 

Out_of_Kitchen_by_SweetyViolence


Qu'elle est celle qu'on enterre en ce dimanche pluvieux
N'est ce pas la jeune reine aux yeux si malheureux ?
 
Tu voulais des poèmes quand je n'écrivais pas ,
des funestes présages que je les gardes pour moi
Mais je ne suis que l'homme dans ce desert saoulant,
et tu pesais trop lourd malgré tes vingts trois ans .
 
Tu n'as rien volé de cette foule qui pleure ,
Tu les as bien charmé sous l'averse de tes peurs .
 
Ami , je ne sais plus vraiment où je vais ,
mon verre de vin me renvoi à son étrange reflet
Suis-je le diable qui se moquait de ses peines
En l'aimant dans mon lit quelques jours par semaine ?
 
Tu ne disais pas je t'aime à tous ces fous connus,
Mais ils te le crient ce soir en pensant "si j'avais su" .
 
J'ai peur qu'elle ne me manque plus que moi même ,
Elle à oubliée son fantôme jusqu'à dans mes veines
Et je ne suis que faiblesse quand son prénom est dit 
Un ridicule pantin qui suis le troupeau sous la pluie .
                                                                           

12:33 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Je passe te souhaiter un très heureux 1 er mai


Le premier Mai c'est pas gai,
Je trime a dit le muguet,
Dix fois plus que d'habitude,
Regrettable servitude.
Muguet, sois pas chicaneur,
Car tu donnes du bonheur,
Pas cher à tout un chacun.
Brin d' muguet, tu es quelqu'un.
Monsieur Brassens - Discours de fleurs

Écrit par : Nanny | 01/05/2008

Encore un poème qui me fait penser à moi...

Écrit par : Solène | 02/05/2008

Les commentaires sont fermés.