05/06/2008

L'insolente

Raccomodé d'un fil noir qui lui passe sur le coeur,
son foulard dénoué sans qu'il y prète attention
L'ourson de jadis s'angoisse sur l'étagère
que va-t-il devenir puisqu'elle aime un garçon ?
Il s'étouffe à rêver sous une tonne de poussière,
à la place qu'il tenait aux heures de son enfance
Quand crevé il s'endort sans qu'elle ne soit rentrée,
C'est encore elle qui vient dans ses rêves le bercer .
Toute alleurs c'est à peine s'il l'avait remarqué,
ce grand carton marron que sa mère à posée
Mais maintenant que chante la pendule dans le noir,
il comprend que demain sera une autre histoire ...



Désolé

14:26 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je me perds dans ces contes ou histoires, ou poésies, et pendant un bref instant je m'éloigne du présent pour te lire.µTrès agréable
bises

Écrit par : nanny | 05/06/2008

J'aime la manière dont tu exprimes ce genre d'histoires.. Celle-ci est à la fois douce et dure, j'aime beaucoup.

Écrit par : Solène | 08/12/2010

Les commentaires sont fermés.