10/07/2008

Electriste

Le chemin des néons me ramène à ton corps
qui me laisse comme un con inutile à ton sort
Errant dans la moiteur à l'image d'un électron
j'éponge ma douleur à la sueur de ton front

Nous étions de ces mondes qui ne se touchent pas
et qu'une balle en plein coeur à scéllé le combat
Tu n'étais que mystère... je ne savais pas .
Moi meurtri dans ma chair , dis moi juste pourquoi ?

Statique dans la poussière qui me tire vers le bas
je garde les yeux ouverts pour m'imprégner de toi
Hanté par ta lumière je t'embrasse en imbécile
d'avoir dans mon enfer moi même coupé ton fil .

11:25 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Un poème fort qui donne des frissons... Tu es vraiment douée =)

Écrit par : Solène | 12/07/2008

Coucou Solène ! J'espère que tu va bien . Moi comme tu vois je n'écris pas beaucoup en ce moment pas vraiment le temps , mais ... il y à toujours une plume qui traîne à mes côtés . Comme aux tiens je suppose ! ;)
je te fais un bizzz !
merci !
Même si des fois je voudrais connaître l'écriture positive ...

Écrit par : Fanny | 12/07/2008

Les commentaires sont fermés.