17/10/2008

Au sujet de toi



hetikep_1532

L'avant de l'aprés


Ca n'est pas important que je crève sans toi
non, ce n'est pas ça vraiment, ce que l'on retiendra
mais que c'était pour Toi , rien d'autre que pour Toi :

Que je m'étais faite belle comme une princesse d'automne
arrivée par le ciel quand il n'y eu plus personne
Que ma cour s'est vidé , (tu ne me croirais pas )
des amis balayés parce que je mourrais de toi !
Non ce n'est pas ça vraiment ce que l'on retiendra :

C'est les jouets cassés qu'on enterre à la pelle ,
et comment je te hais d'un amour fraternel
Non je ne te dis plus rien , je m'éclate sur le sol
Ce qu'on peut être rien quand on perd sa boussole !

20:40 Écrit par Fanny dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.